Pourquoi la France est-elle “nulle en langues” alors que les classes sont de plus en plus multilingues, notamment grâce à un grand nombre d’enfants issus de l’immigration ? Malgré l’ouverture aux langues familiales dans les programmes scolaires, les enseignants et les acteurs éducatifs se sentent souvent démunis face au plurilinguisme.

Les recherches ont démontré que les langues des élèves ne sont pas un obstacle à l’apprentissage du français ou d’une langue étrangère mais au contraire, les accueillir au sein de sa structure favorise les apprentissages, l’inclusion et l’ouverture sur le monde.

Lancée en 2009, DULALA a développé un projet global qui s’appuie sur des réseaux professionnels, des acteurs institutionnels et des chercheurs. Référence nationale dans le secteur du plurilinguisme en France, DULALA développe des outils innovants, testés sur le terrain lors d’ateliers avec les enfants et diffusés lors de formations, afin de faire des langues des enfants un levier pour mieux vivre et apprendre ensemble.

 En 2018 DULALA lance Kamilala, un réseau mondial d’acteurs amoureux des kamishibaïs et engagés pour une école inclusive et ouverte sur le monde.

Valoriser les langues des enfants, c’est favoriser…

Une éducation plurilingue, inclusive et éthique

Profitable à tous les enfants, cela permet de développer des représentations positives des langues et cultures, rapprocher les parents allophones de l’école, et créer un climat favorable aux apprentissages.

La réussite scolaire

La langue maternelle n’est pas un obstacle pour l’apprentissage de la langue française, bien au contraire ! C’est le socle sur lequel se construisent les autres apprentissages. 

Le vivre ensemble

C’est en créant une culture commune autour de la diversité des langues que l’on pourra combattre les communautarismes et faire de cette diversité une richesse partagée. 

Derniers rapports d’activité de DULALA

Statuts DULALA