Pratiques artistiques et langues familiales

Elsa Bezault, Revue Le Furet, n°86, septembre 2017.

Pour répondre aux questions concernant l’accueil des langues des familles, DULALA accompagne les professionnel.le.s de l’éducation dans la prise en main d’outils d’éveil aux langues qui vont favoriser la participation des parents, tout en s’inscrivant dans une perspective artistique et culturelle (…)

 

 

 

 

 

Avec les familles dans les crèches ! Expériences en Seine-Saint-Denis

Un ouvrage collectif dirigé par Sylvie Reyna, publié aux éditions Erès, 2016

L’implication et la participation des parents sont prescrites dans les textes officiels qui encadrent les structures d’accueil de la petite enfance et l’école maternelle. Mais sur le terrain, les équipes se trouvent bien démunies pour traduire ces injonctions en actions.

Depuis des années, les crèches de Seine-Saint-Denis font preuve de créativité pour agir avec les parents en vue d’améliorer l’accueil des jeunes enfants et de leur famille. Dans une société marquée par la montée de la pauvreté, de la désaffiliation sociale, des éclatements familiaux, etc., les projets mis en œuvre indiquent la voie de ce qu’il est possible d’engager pour un mieux vivre ensemble.

Dans l’article Des langues d’ici et d’ailleurs à la crèche Pierre Sémard de N. Alexandre, C. Allali, et G. Guyafer, les auteurs étudient la pratique de DULALA et de ses ateliers d’éveils aux langues au sein de cette crèche.

La « boîte à histoires » : un conte théâtralisé pour donner aux enfants le goût de la langue

Gwen Guyader, Accueil des primo-arrivants, Réseau Mémoires Histoires Ile-de-France, 2015.

Au vu des travaux scientifiques actuels et des expériences de terrain, le répertoire de langues d’un individu peut constituer un puissant levier dans l’apprentissage d’une nouvelle langue, en l’occurrence du français, à condition que celui-ci soit valorisé. Pour les jeunes enfants en particulier, il est important de créer des formes d’hospitalité langagière (Hélot/Rubio 2014) en faisant du lien entre l’univers familial et celui de la structure d’accueil, ce qui peut passer par la valorisation de la langue première des enfants dans des activités néanmoins pensées et pertinentes sur le plan pédagogique pour tous, dont l’outil Boîte à Histoires développé par Dulala en est un exemple.

 

 

Vers une pédagogie du plurilinguisme : les langues maternelles au service de l’apprentissage du français

Table ronde organisée le 5 février 2015, Expolangues, Paris, Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF, Ministère de la Culture).

Pourquoi, et comment, faire du lien entre les langues de la maison et la langue de l’école ? Les interventions précédentes ont bien montré l’importance des langues maternelles pour l’entrée dans de nouvelles langues, et pour comprendre aussi que le bagage linguistique des apprenants, souvent plurilingue, est en fait un tremplin pour l’apprentissage de nouvelles langues (…)

Former aux concepts et à la pratique de l’éveil aux langues : l’expérience de l’association DULALA

E. Bezault et M. Candelier, Revue Migrations Société, vol.27, n°62, nov-décembre 2015.

L’association D’Une Langue A L’Aute (DULALA), créée en 2009, oeuvre pour la valorisation de toutes les formes de bilinguisme et pour le développement d’une éducation au plurilinguisme pour tous. Son projet s’adresse à la fois aux enfants (ateliers d’éveil aux langues et ateliers bilingues), aux parents (groupes de discussion), aux professionnels de l’éducation et de la santé (formations) et au grand public (conférences, colloques). (…)

La Boîte à histoires pour le développement de la littéracie et l’éveil aux langues

Elsa Bezault et Gwenn Guyader, www.forumlecture.ch, n° 3/2015.

La Boîte à histoires permet de raconter des histoires animées dans différentes langues en s’appuyant sur des objets qui symbolisent les personnages et les éléments clés de l’histoire et qui sortent comme par magie de la boite. DULALA a adapté la boite à histoires afin de favoriser le développement de la littéracie et du goût pour la(les) langue(s) chez les enfants, à travers la poésie de la mise en scène, la valorisation des langues premières, la sensibilisation à de nouvelles sonorités et l’implication des parents.

Synthèse Journée de sensibilisation « Vers une éducation au plurilinguisme »

16 octobre 2014 à Rillieux-la-Pape

Axée sur la question du rôle et de la place des langues des enfants et de leur famille dans la société, cette journée se voulait être un partage de ce qui est une nouvelle façon d’appréhender cette problématique. Affaire collective, qui concerne la sphère privée aussi bien que la sphère publique, aussi bien l’individu que le groupe, les langues sont bien au cœur du projet de « vivre ensemble », but de toute éducation. Pourtant, le plurilinguisme des enfants de migrants et ses manifestations restent aujourd’hui encore à l’écart de l’espace institutionnel. (…)

Approches biographiques, plurielles… Ouvrir la formation linguistique des adultes migrants à la question de l’expérience plurilingue en parcours de migration-intégration

Extraits de la conférence de Mme AUDE BRETEGNIER organisée par DULALA 21 mai 2014

Dans le cadre de la semaine « Journées de l’égalité » organisée par la Région Ile-de-France, l’association D’Une Langue A L’Autre – DULALA a choisi de mettre en lumière un champ encore peu exploré, celui du plurilinguisme en lien avec la formation linguistique des adultes. Certaines représentations collectives ont l’effet de valoriser certaines formes de bilinguisme tandis que d’autres posent des regards discriminants envers certaines langues et leurs locuteurs. De ce fait, certaines personnes, les apprenants plurilingues p.ex., n’ont pas conscience de la richesse que leur apporte leur plurilinguisme et leurs langues.

Parle-nous tes langues ! Le bilinguisme est une richesse

Revue “N’autre école” – dossier “L’école (en) cause !” n°37, hiver 2014

La France détient le patrimoine linguistique le plus riche d’Europe, par ses langues régionales ou minoritaires autochtones, celles d’Outre-mer, ou celles encore originaires des courants d’immigration anciens ou récents. Le monolinguisme est une croyance fortement ancrée dans la mentalité française qui s’est forgée au fil de ces derniers siècles et qui a pris racine dans l’Histoire de France. Et pourtant, c’est un mythe, une fiction. […]

La prise en compte de la diversité linguistique et culturelle dans les services de la Petite Enfance

Journée Petite Enfance “Parler…”, ANTHEA Toulon 2013

“La diversité des langues et des cultures dans les structures de la Petite Enfance est désormais une réalité. selon l’Insee, un enfant sur cinq est en position de bilinguisme, c’est à dire en contact quotidien avec une langue autre que le français. Leur bi- ou plurilinguisme est un véritable atout à condition qu’il soit reconnu et qu’il puisse se construire de manière positive. Sans cette perspective, on court le risque de provoquer chez certains enfants une souffrance linguistique et identitaire qui mette en question leur réussite scolaire, le lien avec leurs parents et plus généralement avec la société”. Peu nombreuses sont les initiatives visant à promouvoir le bilinguisme individuel en s’appuyant sur le maintien des ressources linguistiques familiales…

La Boîte à histoires : un conte théâtralisé pour donner aux enfants le goût des langues

Revue Le Furet – avril 2013

“Comment donner le goût des langues aux enfants ? Comment travailler avec la diversité linguistique et culturelle présente au sein de ma structure sans stigmatiser les uns et les autres ? Avec quels outils renforcer le développement du langage chez les enfants ?”.

L’association DULALA est régulièrement confrontée à ces questions dans le cadre de ses activités. Cet article s’agit d’une réflexion au sujet de la Boîte à Histoires, outil développé par DULALA dans une perspective de développement du langage et de la découverte des langues par et pour les enfants.

Grandir avec plusieurs langues : comment faire du bi-plurilinguisme un atout ?

Synthèse des travaux de la journée de recherche-action, Montreuil, 24 septembre 2012

Journée ouverte par Mme Dominique Voynet, maire de Montreuil et Mme George-Pau Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative.

Nous savons tous que le français, notre langue commune, est considéré dans notre pays comme le ciment de la citoyenneté et de la nationalité française. Pendant trop d’années, les institutions chargées de transmettre les valeurs de la République ont malheureusement identifié l’apprentissage nécessaire du français à la lutte contre les langues régionales. […]

L’éveil précoce aux langues, un atout pour les enfants

Revue Le Furet n°68, juillet 2012

Le Furet est une revue éditée par l’association homonyme engagée depuis le 1988 contre toutes les discriminations notamment dans le secteur de l’Enfance et de la Petite Enfance. Ce numéro rassemble nombreux articles concernant l’éducation au plurilinguisme et au vivre ensemble.